Bourse Fernand-Seguin

Bourse Fernand-Seguin 2023

ÉDITION 2023

Montréal, le 29 novembre 2022 - L'appel de candidature de l'édition 2023 est lancé ! 
Pour lire le communiqué de lancement >>

Les personnes passionnées de sciences et de vulgarisation peuvent dès aujourd’hui participer à l’édition 2023 de la bourse Fernand-Seguin. Conjointement organisé par l’Association des communicateurs scientifiques du Québec (ACS) et Radio-Canada, ce prestigieux concours vise à révéler et former la relève en journalisme scientifique francophone au Canada.

Les candidates et candidats âgés de 18 à 34 ans sont invités à soumettre un produit journalistique sur un sujet de nature scientifique répondant aux règlements de la bourse Fernand-Seguin, au plus tard le dimanche 12 mars 2023. 

Lire les règlements de la bourse >>
Voir les critères d'évaluation >>

LA BOURSE FERNAND-SEGUIN

La bourse Fernand-Seguin est remise annuellement à une ou deux personnes lauréates à qui elle permet de faire une entrée remarquée dans les médias. Véritable tremplin pour qui veut faire une carrière médiatique, elle offre la chance unique d’apprendre le métier de journaliste scientifique auprès de journalistes, de rédactrices et rédacteurs en chef, ainsi que de réalisatrices et réalisateurs œuvrant dans des médias traditionnels et numériques reconnus.

Plusieurs personnes lauréates de la bourse Fernand-Seguin occupent aujourd’hui des postes clés dans le milieu de la communication scientifique au Québec : 

  • Michel Groulx (lauréat 1986) travaille pour CREO, un studio de production spécialisé en communication scientifique et a créé Science en jeu.
  • Caroline Julien (lauréate 1995) est présidente-fondatrice de CREO.
  • Gilbert Bégin (lauréat 1997) est journaliste pour Radio-Canada.
  • Isabelle Vaillancourt (lauréate 2002) a été rédactrice en chef du magazine Les Débrouillards et est éditrice de Publications BLD.
  • Philippe Mercure (lauréat 2003) est journaliste scientifique à La Presse.
  • Raphaëlle Derome (lauréate 2004) est journaliste scientifique à Québec Science, après l'avoir été aux magazines Curium et Les Débrouillards.
  • Binh An Vu Van (lauréate 2005) est journaliste pour Découverte, au sein de Radio-Canada. Elle a reçu de nombreuses distinctions et a fait partie de l’exposition “Citoyennes inspirantes à Montréal".
  • Mariève Paradis (lauréate 2008) est journaliste indépendante et collabore avec plusieurs médias québécois. Elle a été rédactrice en chef du journal interne du CIUSSS de l’Est-de-l’ile-de-Montréal.
  • Marc-André Sabourin (lauréat 2010) est Chef de bureau Affaires et économie à L'actualité et a été journaliste au Bureau d'enquête de Québécor.
  • Bouchra Ouatik (lauréate 2010) est journaliste pour Découverte à Radio-Canada.
  • Marianne Desautels-Marissal (lauréate 2014) est journaliste pour Carbone, entité de Radio-Canada, elle a scénarisé la série web Pourquoi?, dont l'animation lui a valu un Gémeaux
  • Alexis Riopel (lauréat 2017) est journaliste pour Le Devoir.
  • Fanny Rohrbacher (lauréate 2019) est journaliste scientifique pour Québec science, Agence Science-Presse, Les Débrouillards, Espace pour la vie - indépendant
  • Alice Girard-Bossé (lauréate 2020) est journaliste surnuméraire pour La Presse depuis la fin de son stage au sein de la rédaction.
  • Philippe Robitaille-Grou (Lauréat 2021) est colauréat du prix Judith-Jasmin, catégorie Sciences et environnement pour le reportage « COVID-19: la difficile recherche de l’origine du virus » fait durant son stage.
  • Ilrick Duhamel (Lauréat 2022) a été reconnu par le Gala Forces avenir la même année, comme Personnalité 2è et 3è cycles pour son engagement à promouvoir la vulgarisation en sciences et génie

 

La bourse a été créée en 1981 en l’honneur de Fernand Seguin, premier vulgarisateur scientifique à la radio et à la télévision de langue française au Canada, reconnu pour sa passion et son engagement à l’égard des sciences. L’ACS, Radio-Canada et leurs partenaires sont fiers de lui rendre hommage chaque année par la tenue d’un concours qui veille à assurer une relève en journalisme scientifique francophone. 

Soutenir l'ACS!

L'Association des communicateurs scientifiques du Québec vit grâce aux cotisations de ses membres ainsi qu'aux aux dons et commandites de divers partenaires et organismes. Si vous appréciez ce que fait l'ACS, soutenez-la!

Faire un don